Accueil Fashion Festival de Cannes et Chopard : un anniversaire qui fera date

Festival de Cannes et Chopard : un anniversaire qui fera date

par Nelly Bourget
0 commentaire
Partager

Chaque année, le festival de Cannes attire les amoureux du cinéma, les photographes qui souhaitent obtenir les plus belles images et les stars.

En 2022, la croisette accueillait du beau monde, dont Julia Roberts qui a été désignée pour remettre le Trophée Chopard à deux acteurs émergents. Autre surprise de cette édition : un double anniversaire que la Maison Chopard ; le célèbre joaillier suisse ; s’est fait fort de rendre inoubliable, avec des palmes revisitées.

Double anniversaire : une palme revisitée pour l’occasion par la Maison Chopard

Recevoir une palme. Bien sûr, ici, pas d’analogie maritime mais bien une référence aux palmiers qui concourent à la beauté de la ville de Cannes et lui donnent, sans doute, ce petit côté exotique, qui va de pair avec le monde du 7ème art.

banner

Cela fait 75 ans que le Festival de Cannes entend récompenser des talents : le meilleur film, la meilleure réalisatrice, en mettant en compétition différents longs métrages devant un jury de professionnels.

Chaque année, l’événement draine une foule de stars ; tant masculines que féminines. Pour ces dames, c’est l’occasion d’arborer des robes de grands couturiers ou de jeunes créateurs pour lesquels elles ont eu un coup de cœur, mais aussi des bijoux qui souvent contribuent à les mettre en valeur lors du passage sur le tapis rouge et de la montée des marches.

L’année 2022 n’y fait pas exception et la Maison Chopard a donc eu l’occasion de briller, dans tous les sens du terme, sur des stars de renommée mondiale ou qui se font déjà remarquer, grâce à des prestations de qualité.

Colliers ou encore boucles d’oreilles sont les pièces maitresses de chez Chopard, sachant que d’autres années, ce sont aussi des bagues et des bracelets qui semblaient attirer les lumières des projecteurs.

Si les 75 ans du festival de Cannes devaient être célébrés, cela fait aussi 25 ans, que l’on a demandé à la Maison Chopard de devenir partenaire officiel de l’événement, de réinventer la Palme, mais aussi de créer un Trophée, décerné chaque année à une comédienne et à un comédien qui, on le pense, seront les figures du cinéma de demain.

Le Trophée Chopard, à cet effet, en forme de pellicule de film, est remis depuis donc 25 ans à des personnes qui, au fil des années ont su se bâtir une carrière quelquefois à l’international. On pense bien entendu à Marion Cotillard, entre autres, qui avait été récipiendaire de ce prix.

Cette année, c’est Sheila Atim et Jack Lowden qui ont eu la chance de recevoir ce trophée, le 19 mai dernier et ce, de la main d’une marraine de renom : Julia Roberts.

 

En savoir plus :

Cette actrice américaine iconique est bien connue de la maison Chopard puisqu’elle est l’ambassadrice de l’une de leurs collections : Happy Diamonds.

Si les diamants ont la réputation d’être éternels, c’est un thème récurrent pour cette entreprise de joaillerie de luxe qui se réinvente sans cesse, pour offrir aux femmes (et aux hommes) des produits de luxe à la fois classiques et traversant le temps.

Stars et Chopard au festival de Cannes : une collaboration qui brille

Julia Roberts, lors de cette cérémonie de remise des trophées, est restée égale à elle-même : pétillante, féminine, intelligente et drôle, se voulant l’écho de la Femme telle que la rêve Chopard pour ses créations.

Elle a pourtant précisé que ce prix ne se veut pas une récompense pour un travail accompli, mais une incitation à poursuivre des efforts afin de devenir encore meilleurs. Dans leur jeu à l’écran ; mais aussi dans la vie, sans doute. Une belle leçon de professionnalise de la part d’une star accomplie et oscarisée en 2001.

Chopard a, pour ce double anniversaire, changé les prix qui sont normalement remis aux vainqueurs. Les célèbres palmes n’ont pas perdu leur forme si reconnaissable, mais le socle a changé pour devenir, cette année du quartz rose. Ainsi l’a voulu Caroline Scheufele, coprésidente de la Maison Chopard, grande amatrice de cinéma, tout comme elle a souhaité faire apposer 100 diamants sur ces prix.

Sur un des folioles, un diamant pour chacune des 75 années d’existence du festival. Sur le deuxième, 25 autres, pour marquer cette collaboration d’un quart de siècle entre le festival de la croisette et la maison suisse.

Une entorse au festival de Cannes qui se veut bien rodé, qui possède un dress-code auquel il ne s’agit pas de déroger quand on entend monter les marches.

Pourtant, Julia Roberts (encore elle), a su montrer en 2016, son côté rebelle, en arpentant le tapis rouge pieds-nus. Elle aurait pu créer le scandale : on a trouvé cela charmant. Autour du cou, la belle portait alors une magnifique émeraude qui faisait ressortir sa cascade de cheveux roux. N’est-ce pas là le talent des vraies stars ? Faire fi, en douceur, de certains règlements, pour briller encore davantage ?

Est-ce ce côté non conventionnel qui a séduit la maison Chopard, l’incitant ainsi à lui demander d’être l’ambassadrice d’Happy Diamonds ? Caroline Scheufele ne cache en tout cas pas l’admiration qu’elle voue à la star américaine. Celle-ci n’a pas du diminuer quand elle a vu la star arborer un des colliers de la marque, avec un diamant jaune (éthique ; comme toutes les pierres précieuses de la Maison Chopard) de 100 carats. Cela la rendait plus belle que jamais.

C’est seulement la deuxième fois que Julia Roberts assistait au Festival de Cannes. Sera-ce la dernière ? Sans doute pas, et ce, pour le plus grand plaisir de la Maison Chopard qui se fera une joie de la magnifier avec un de ses créations, à défaut de la désigner encore comme marraine de son Trophée

You may also like

@2021 PtitBlog.net