4 Conseils en or pour créer votre propre cabinet de kinésithérapie

Partager

Créer son propre cabinet en tant que kinésithérapeute est un profond changement professionnel. En effet, tout à coup, vous devenez entrepreneur en plus d’être thérapeute. Diriger sa propre entreprise signifie généralement avoir plus de responsabilités, plus de stress et moins de temps libre que lorsque l’on travaille pour un patron. En effet, vous n’êtes plus seulement un kiné fournissant les meilleurs soins à vos patients, mais vous devez également consacrer du temps et de l’attention aux éléments commerciaux de votre entreprise.

Les aspects pratiques, tels que l’enregistrement de votre entreprise et la reconnaissance par les compagnies d’assurance, sont des questions sur lesquelles vous vous êtes peut-être déjà penché. Mais qu’en est-il de l’aspect commercial ? Découvrez les 4 étapes pour réussir votre transition vers un poste de Kiné libéral.

 

Étape 1 : Pourquoi créer votre propre cabinet ?

La première étape consiste à déterminer pourquoi vous voulez créer votre propre cabinet. Voulez-vous améliorer la qualité de vos soins, votre capacité à travailler de manière indépendante ou est-ce que vous souhaitez générer plus de revenus ? Vous pouvez avoir de nombreuses raisons de créer une entreprise – il est important de poser vos objectifs sur un papier.

Notez la raison principale pour laquelle vous souhaitez créer votre propre cabinet. Puis posez-vous la question suivante : « Pourquoi est-ce important pour moi ? » répondez-y. Cette question vous aidera à prendre toutes les décisions auxquelles vous serez confronté. Car chaque décision servira à soutenir ce « pourquoi » initial.

 

Étape 2 : Quel type de cabinet de Kinésithérapie ?

Vous comprenez maintenant votre motivation pour ouvrir un cabinet. Quel type de cabinet correspond à cette motivation ? Vous devez vous poser plusieurs questions essentielles.

  • Préférez-vous travailler seul ou en équipe ?
  • Aimez-vous être entouré régulièrement de personnes avec lesquelles vous pouvez discuter ?
  • Vos talents sont-ils équilibrés ?
  • En d’autres termes, êtes-vous non seulement un excellent thérapeute, mais aussi un bâtisseur de ponts, un communicant clair, un bon financier, un marketeur naturel et un virtuose de la technologie ? Ou êtes-vous prêt à embaucher des personnes pour combler vos faiblesses ?
  • Allez-vous vous concentrer sur la gestion de haut niveau ou sur les détails quotidiens ? Et si votre réponse n’est pas les deux, qui s’occupera de l’autre partie de l’équation ?
  • Avez-vous déterminé la composition exacte de votre cabinet ?
  • Etes-vous capable de vous adapter rapidement lorsque les choses ne se passent pas comme prévu ?
  • Vous sentez-vous suffisamment sûr de vous pour tout faire tout seul ?

En répondant à ces questions, vous découvrirez peut-être que, même si vous souhaitez créer votre propre cabinet, il sera souhaitable de vous entourer d’un bon comptable et d’un expert en communication pour faire connaitre votre nouvelle entreprise. Vous devrez aussi choisir un logiciel de télétransmission adapté aux besoins des Kinés qui vous permettra de télétransmettre toutes vos feuilles de soins à l’assurance maladie.

Vous pouvez choisir de créer un cabinet multidisciplinaire où d’autres services de santé sont proposés comme de la thérapie manuelle, l’ostéopathie ou la chiropractie en fonction de vos compétences.

 

Étape 3 : Comment distinguer votre cabinet de la concurrence ?

Maintenant que vous savez quel type de cabinet vous souhaitez, il est temps de réfléchir à ce qui distinguera votre cabinet des autres. Peut-être n’y a-t-il pas encore de cabinet de kinésithérapie dans votre région – ce serait un facteur de distinction.

Si vous constatez une forte concurrence avec les cabinets de kinés aux alentours, vous devrez vous distinguer pour attirer une nouvelle patientèle.

La spécialisation dans certaines méthodes de traitement peut faire la différence, pensez à développer vos compétences autour des traitements liés aux spécialités suivantes:

  • Postures et actes de mobilisation articulaire,
  • Etirements musculaires et tendineux,
  • La mécanothérapie (procédé de rééducation par des appareils permettant de mobiliser les articulations),
  • La thérapie par les ondes.

Mais il se peut aussi que vous ne sachiez pas encore ce qu’il faut faire pour créer une pratique distinctive.

Le moyen le plus simple de créer un cabinet distinctif est d’offrir à vos patients la meilleure expérience possible. Assurez-vous que votre cabinet traite le patient d’une manière personnelle et impliquée. Qu’il s’agisse du traitement lui-même, de la décoration intérieure de votre cabinet ou de la communication avec vos patients, mettez tous vos efforts pour briller.

Réfléchissez à qui est votre patient et à ce que vous pouvez faire pour lui rendre un service supplémentaire. Déterminez votre patient idéal, le traitement dont il a besoin, la taille de ce groupe cible et ses priorités. Sur la base de ces informations, vous pouvez déterminer ce qu’il faut faire pour offrir à votre groupe cible la meilleure expérience possible.

Par exemple, veillez à disposer d’une salle d’attente confortable, où il est agréable pour vos patients de s’asseoir. Ou veillez à prendre contact avec les patients entre vos rendez-vous pour montrer votre implication.

 

Étape 4 : Quel emplacement allez-vous choisir ?

Les agents immobilier ont trois mots magiques : emplacement, emplacement et emplacement. Il en va de même pour un cabinet de kinésithérapie. Votre cabinet attire les gens de la région. Assurez-vous de prendre en compte les circonstances socio-économiques d’une région spécifique, en plus de votre propre « pourquoi » et des personnes que vous voulez traiter.

Posez-vous les bonnes questions :

  1. Combien de personnes vivent et travaillent dans la région ?
  2. Quelles sont leurs caractéristiques démographiques (âge, statut, etc.) ?
  3. Combien de médecins généralistes se trouvent dans la région (pour les références) ?
  4. Combien de cabinets sont situés dans la région et lesquels ?
  5. A quelle fréquence les gens recherchent-ils un cabinet de kinésithérapie dans une région donnée sur Google ?
  6. Quel est le degré d’accessibilité de l’emplacement souhaité ? Y a-t-il des possibilités de stationnement (gratuit) ?

En plus de l’emplacement géographique, il est important de considérer l’emplacement physique.  De combien d’espace pensez-vous avoir besoin ? Bien sûr, vous ne voulez pas être trop petit, car vous avez besoin de suffisamment d’espace pour vous et vos patients afin de garantir une expérience de traitement confortable.

Cependant, si vous vous lancez dans un cabinet surdimensionné, vos coûts mensuels en termes de loyer et de charges augmenteront, ce qui sera difficile à couvrir.

C’est pourquoi il est préférable, dans un premier temps, de rechercher des locaux plus petits pouvant être loués de manière flexible. Si les choses ne se passent pas comme vous l’aviez prévu, ou si vous avez besoin de plus de temps pour démarrer, cela vous donnera la flexibilité nécessaire pour vous adapter. Si vous constatez que votre cabinet ne fonctionne pas bien, vous pouvez rapidement changer de local et opter pour un local plus grand dans la région si nécessaire.

Nelly Bourget

Expatriée au Maroc, passionnée par la famille, je souhaite partager avec vous mes connaissances, mais aussi apprendre des vôtres. Dans ce blog, vous trouverez tout ce que vous aimez : beauté, culture, , déco, cuisine, mode....

Articles recommandés