Accueil » Les techniques pour réduire les bruits

Les techniques pour réduire les bruits

par Michelle Desbois
0 commentaire

Les bruits dérangent énormément certaines personnes. Même en se trouvant à l’intérieur de votre maison, on ne peut pas apprécier le silence avec les différents bruits acoustiques et sonores de l’extérieur. Ce qui représente parfois un vrai calvaire surtout quand votre voisin est assez bruyant.

Si des professionnels proposent des installations d’insonorisation, cela revient onéreux. Pourtant en bricolant un peu et en faisant quelques travaux qui ne vous couteront pas votre bras, vous pouvez facilement protéger votre intérieur du bruit.

Un faux plafond

L’idée est vraiment tentante surtout qu’il ne nécessite pas la réalisation de travaux très importants. C’est l’idéal si on a des voisins qui n’arrêtent pas de faire du bruit se trouvant en dessus. Avec les pas d’enfants qui courent, la télé au max ou encore les grincements des meubles déplacés, ce n’est pas de tout repos.

La solution est d’installer un faux plafond. C’est une excellente idée mais il faut seulement savoir apprécier une perte de hauteur de 13 cm environ. En utilisant une ossature de longue portée, vous pouvez installer une ossature métallique, de l’isolant fibreux et des plaques de plâtres spéciales.

La transmission de bruit se fera toujours mais elle n’est plus très conséquence. Vous en entendrez encore mais le niveau de décibels aura largement diminué.

Isolation des murs

Même avec des murs avec une surface importante, il n’est pas si difficile que cela de les habiller pour limiter les bruits. On propose généralement des plaques phoniques assez minces, 5 cm, pour diminuer la propagation du bruit.

Vous aurez un gain de 15 décibels. Mais si vous ne voulez pas installer cette plaque, passez à la peinture anti-bruit. Aussi impressionnant que cela puisse paraitre, ce genre de peinture existe vraiment. Il suffit de l’appliquer sur sa sous-couche acoustique.

Fenêtres et portes

Une grande partie des bruits passent aussi par les ouvertures de la maison, principalement les fenêtres et portes. Si vous possédez des fenêtres et portes normales, il vaut mieux les remplacer. Pour les fenêtres il est conseillé d’adopter celles disposant d’un vitrage à isolation forcée avec un verre feuilleté.

En passant par des vendeurs spécialistes, il vous sera proposé des portes et fenêtres spécialement conçues pour bloquer les bruits. Vous pouvez aussi doubler votre porte avec un matériau qui bloque naturellement le bruit et boucher tous les trous présents.

Pour ce qui est du type d’ouverture, préférez un ouvrant à la française. Pour vous assurer de l’étanchéité de votre fenêtre, prendre référence par rapport au classement AC ou Acotherm.vLes fenêtres les plus performantes sont classées dans le niveau 4.

Laisser entrer l’air mais pas le bruit

Vous vous dites sans doute que c’est totalement impossible de laisser passer l’air et bloquer le bruit. Et pourtant c’est réalisable.  La plupart du temps, quand on veut isoler la maison, on empêche aussi en même temps de laisser l’air entrer.

Pourtant une bonne ventilation est vitale pour votre intérieure. Pour un bon compromis, il y a des solutions. Il s’agit de permettre d’entrées d’air acoustiques. Vous pouvez utiliser des VMC, des caissons de volets roulants, une pose sur maçonnerie ou encore les extracteurs individuels.

Envie de connaitre ces différentes technologies, consultez Blog-maison.net pour des conseils sur la maison ou des sites de décoration comme Deco.fr par exemple.

Parfaire votre installation intérieure

Au lieu de faire des travaux, il vous suffit de quelques installations pour réduire le bruit. Vous pouvez tout simplement installer des rideaux épais pour les fenêtres, des tapis, du tissu tendu au mur, un revêtement mural ou encore une toile à peindre anti-bruit.

Ce sont des solutions qui ne vous couteront que quelques sueurs et des heures de travail en fonction du meuble disponible. Une grande bibliothèque contre le mur et le tour est aussi joué.

  • 1-12-137 Rabot à Bois En Fonte, Résistant - Manche En Cerisier Pour Plus De Confort - Lame Epaisse Pour Réduire Le Bruit - Verrouillage Latéral - Largeur 50mm - Longueur 355 mm (1-12-1 - Stanley
    L’histoire de Stanley nous fait remonter loin en arrière, et c'est l’histoire d’une grande aventure. Tout commence en 1843, quand Frederick Trent Stanley ouvrit un petit atelier à Nouvelle Bretagne, dans l'Etat américain du Connecticut, pour y produire des articles de quincaillerie en fer forgé. Le petit atelier connut une belle réussite, comme celui de son cousin, qui avait lui aussi fondé son entreprise d’outillage ; les deux fusionnèrent. Plus tard en 1910, S. Duncan Black et Alonzo G. Decker, tentèrent leur chance à Baltimore avec un atelier : 6 ans plus tard, ils brevetèrent le premier outil électroportatif. Indépendamment, les deux entreprises centenaires ont développé un savoir-faire propre et complémentaire : première agrafeuse, première perceuse-visseuse sans fils… finalement, en 2010, les deux géants se réunissent au sein du groupe Stanley Black & Decker pour devenir le premier fabricant mondial d'outils et de produits de sécurité. Ils rachetèrent aussi des marques
  • Stanley 1-12-137 Rabot à Bois En Fonte, Résistant - Manche En Cerisier Pour Plus De Confort - Lame Epaisse Pour Réduire Le Bruit - Verrouillage Latéral
    L’histoire de Stanley nous fait remonter loin en arrière, et c'est l’histoire d’une grande aventure. Tout commence en 1843, quand Frederick Trent Stanley ouvrit un petit atelier à Nouvelle Bretagne, dans l'Etat américain du Connecticut, pour y produire des articles de quincaillerie en fer forgé. Le petit atelier connut une belle réussite, comme celui de son cousin, qui avait lui aussi fondé son entreprise d’outillage ; les deux fusionnèrent. Plus tard en 1910, S. Duncan Black et Alonzo G. Decker, tentèrent leur chance à Baltimore avec un atelier : 6 ans plus tard, ils brevetèrent le premier outil électroportatif. Indépendamment, les deux entreprises centenaires ont développé un savoir-faire propre et complémentaire : première agrafeuse, première perceuse-visseuse sans fils… finalement, en 2010, les deux géants se réunissent au sein du groupe Stanley Black & Decker pour devenir le premier fabricant mondial d'outils et de produits de sécurité. Ils rachetèrent aussi des marques
  • Tampon silencieux pour récepteur de crochet Le tampon en caoutchouc pour tampon de crochet peut réduire la sonnerie et le bruit et fournir un tampon entre le récepteur d'attelage et l'attelage de remo
    Les coussinets de silencieux assurent un amorti entre les récepteurs en acier et les crochets en acier pour éliminer les tintements de route nocifs et gênants. Sa fonction de base est de supprimer et de faire taire le bruit causé par le meulage du métal entre la boule de remorque et le récepteur, ce qui peut entraîner une usure inutile et une défaillance prématurée. Fabriqué en Amérique, en utilisant du sulfure thermoplastique durable. Fabriqué à partir de matériaux de pointe dans l'industrie automobile et de course. En prêtant attention aux détails, nous avons créé un outil volatile qui peut résister à des températures extrêmes, à une exposition chimique ou à un environnement difficile sans se fissurer. Compatibilité universelle avec le support : le coussinet de silencieux est compatible avec la plupart des crochets de remorque ou des supports à billes, tels que Reese, CURT, Anderson Hitches, Rugged Ridge, B&W,; Draw-Tite, MaxxHaul, Conner, Weigh Safe et Ram Mount.

Vous aimerez aussi

error: Content is protected !!