La mérule c’est quoi ?

La mérule est un signe indiquant qu’un logement est soumis à un excès d’humidité à l’instar des moisissures et du salpêtre. Elle est un champignon qui se propage de manière insidieuse dans l’enceinte de la maison. Et seul un professionnel est en mesure d’établir un diagnostic afin d’évaluer l’étendue et la présence de ce champignon, de manière à appliquer le traitement adéquat. Vue d’ensemble sur la mérule et ses difficultés.

La mérule c’est quoi ?

La mérule est un champignon qui se nourrit de bois. Elle se propage dans le noir, dans un espace dépourvu de ventilation et bien évidemment avec la présence de bois. Ce dernier se défait, pourrit et change de couleur, ainsi des fissures se développent et le bois finit par se détériorer. Néanmoins son apparence varie selon environnement d’hébergement, dans le noir elle est blanche et molle alors qu’à la lumière son aspect s’accroît et sa couleur tend vers le marron.

Généralement, la mérule s’attaque aux charpentes avant de se développer sur les planchers, plafonds, escaliers du logement, etc. Elle peut aussi tracer un chemin dans les maçonneries pour se faufiler sur les boiseries. Petit à petit, la mérule s’étend au sein de la maison et peut jusqu’à entraîner l’écroulement des fondations endommagées.

Cependant, il faut savoir aussi que la mérule est un danger pour notre santé. En effet, elle provoque des allergies et des soucis respiratoires.

Diagnostiquer la mérule

Dans un diagnostic d’humidité, la mérule est compliquée à déceler. En effet, le champignon qu’est la mérule se dérobe de la lumière et ne se répand que dans le noir, à savoir sous un revêtement, derrière un plinthe, etc. En fait, l’on se rend compte de la présence de la mérule dès que l’on perçoit les dégâts que le champignon a causé.

En outre, dès que la mérule est dans le logement, il faut savoir que le champignon peut se mettre en sommeil, et ce, jusqu’à ce que ses dispositions de prolifération lui soient propices.

Cependant, nous pouvons nous rendre compte de la présence de la mérule au sein du logement à quelques signes distinctifs. Par exemple par la déformation du bois, par le recouvrement cotonneux de fils blancs, par une odeur forte du champignon, etc.

Traiter la mérule

Tout savoir sur la mérule n’empêche pas ses questionnements, mais il existe, fort heureusement, des traitements pour l’éradiquer. Ils sont de deux ordres : l’un préventif et l’autre thérapeutique.

En traitement préventif, il convient de prendre soin de la ventilation intérieure de la maison, et plus précisément dans les pièces à risque comme la salle de bains, la cuisine ou encore la cave. La mérule apprécie tout particulièrement les zones humides, d’où l’intérêt de veiller ces endroits.

En général, le traitement de la mérule dépend du diagnostic établi par le professionnel. Dès que les parties contaminées sont connues, le traitement peut débuter. Les zones endommagées doivent être débarrassées afin d’y déposer un nouveau revêtement et son enduit. Le bois infecté doit être brûlé, la maçonnerie traitée, etc.

Il faut savoir que pendant la durée du traitement, le logement doit rester inhabité.

Share