Publié le mardi 01 janvier 2013 à 14:50

Notre sélection théâtre 2013

La saison 2012-2013 avait bien débuté avec une multitude de spectacles à l’affiche des théâtres parisiens. Nous vous en avons d’ailleurs fait découvrir quelques uns dont certains furent de vraies révélations.

Pour cette nouvelle année qui commence, nous avons sélectionné les toutes dernières nouveautés théâtrales qui devraient faire parler d’elles en 2013. Humour, musique, classique ou jeune public, il y en aura pour tous les goûts !

 

Un one-woman show : Rachida Khalil - La croisade s’amuse

On l’avait adoré dans L’odyssée de ta race en 2009, Rachida Khalil est de retour avec un nouveau spectacle qui laisse déjà présager le meilleur. Politique et société sont les thèmes de prédilection de la comédienne qui, jamais politiquement correcte, s’attaque cette fois-ci au racisme, à la bêtise des clichés, au printemps arabe ou à l’homosexualité. Son écriture fine et intelligente fait toujours mouche et on ne peut que chaudement vous la recommander. La croisade s’amuse s’annonce comme la belle surprise de 2013, à voir à partir du 24 janvier au Petit Montparnasse.

 

Un spectacle jeune public : La Reine des neiges

Classique de la littérature enfantine, le conte La Reine des neiges de Hans Christian Andersen va être porté à la scène par la compagnie Ecla Théâtre. Périple fantastique dans un monde peuplé de rêves et de cauchemars, cette histoire suit les aventures de deux enfants dont l’un va se laisser envoûter par la reine des neiges et l’autre partira à sa recherche… Sur la musique de Beethoven, la pièce est mise en scène par Quentin Defalt dont on peut attendre une scénographie à la hauteur de la beauté du conte d’Andersen. A partir de 7 ans, du 3 janvier au 15 mars au Théâtre de l’Atelier.

 

Une comédie musicale : The Full Monty

Les adaptations de films en comédie musicale ont la cote : après un début de saison marqué par le succès de Sister Act et alors qu’on attend Mary Poppins pour la rentrée 2013, c’est The Full Monty qui va faire l’actualité au printemps prochain. Adaptée du film de 1997 puis montée à Broadway dès 2000, la pièce dans laquelle une bande de chômeurs désespérés vont se reconvertir en Chippendales débarque sur les planches parisiennes. Petite originalité, le spectacle se jouera au même moment en version originale et en version française avec deux distributions différentes. Le tout sera chorégraphié par Fauve Hautot. A partir du 5 avril au Théâtre Comédia.

 

Un contemporain : Fin de partie

Samuel Beckett était à l’honneur en 2012 et il le sera à nouveau en 2013. Fin de partie, l’une de ses pièces les plus marquantes et emblème du théâtre de l’absurde, sera à redécouvrir à travers deux visions différentes : celle de Bernard Lévy et celle d’Alain Françon. Un étrange huis clos au discours répétitif met en scène un aveugle paraplégique et son valet et fils adoptif avec qui il entretient une relation étrange. Du 10 janvier au 10 février au Théâtre de l’Odéon (mise en scène Alain Françon), du 7 au 16 février au Théâtre de l’Athénée et du 22 au 25 mars à la MC 93 (mise en scène Bernard Lévy).

 

Une comédie : Jamais 2 sans 3

Après Panique au Ministère qui remaniait le vaudeville avec intelligence et modernité, Jean Franco propose cette année sa nouvelle comédie, Jamais 2 sans 3. Cette parodie des scandales de l’élection de Miss France, mise en scène par Jean-Luc Moreau, aura pour tête d’affiche Liane Foly, qui après deux one-woman show, fera ses débuts dans une comédie. La chanteuse-comédienne connaîtra-t-elle le succès scénique qui avait lancé Amanda Lear en 2009 ? A partir du 18 janvier au Théâtre du Palais Royal.

 

Un classique : Candide

Redécouvrir les classiques par l’excellente troupe de la Comédie-Française est toujours un plaisir. En ce début 2013, on pourra y revoir Candide de Voltaire dans la nouvelle mise en scène d’Emmanuel Daumas. Claude Mathieu, Laurent Stocker et Laurent Lafitte (pensionnaire du Français depuis janvier 2012) font partie de la distribution de ce conte philosophique paru en 1759. Du 17 janvier 2013 au 3 mars au Studio-Théâtre.

Aurélien SAUNIER
Cet article a été lu à 926 reprises.

Réagir à l'article :