L’Islande, terre de glace et de feu

Terre de glace et de champs de lave, l’Islande est un territoire dans lequel le vent a également toute sa place. Ce n’est pas la philosophie naturelle qui pourra nous contredire sur le sujet tant le pays islandais rassemble en ses terres les 4 éléments. Il fallait au moins la terre, le feu, l’air et l’eau pour produire les paysages merveilleux de l’Islande. Ces reliefs hauts en couleur attirent les touristes, venus admirer des paysages uniques et incroyables, dont fait partie la péninsule de reykjanes. Vue d’ensemble sur ce qu’il est possible de faire en Islande.

Reykjavík comme première rencontre

Reykjavík est la première rencontre d’un voyage en Islande pour y découvrir ses singularités. La ville se visite à bicyclette ou à pied au sein de ses rues paisibles ou de ses pistes cyclables. Par ailleurs, il serait dommage de passer à côté du Musée national. En effet, les deux premiers étages du musée baignent les voyageurs dans une escapade temporelle, des colons jusqu’à notre ère.

Le port de la ville, et particulièrement le marché de Kólaportið sont une représentation pittoresque de la vie de tous les jours en Islande. Et pour se relaxer en soirée, rien de mieux que de faire quelques longueurs dans les sources chaudes de la piscine de Laugardalur.

Pour manger, les restaurants de Reykjavík mettent en avant la cuisine islandaise, encore trop peu connue des touristes. La gastronomie est composée d’une grande variété de produits à l’exemple du poisson, de l’agneau et des produits laitiers. Au niveau des boissons, il faut savoir que la bière islandaise est de bonne qualité. Et pour les amateurs de nouvelle saveur, le brennivín, un alcool de pommes de terre, est à savourer.

À la découverte du Gullni hringurinn

Le nom de Gullni hringurinn est le nom islandais du Cercle d’or, et sa promixité avec la capitale en fait un endroit idéal pour admirer des sites très attractifs. Le parc national de Þingvellir est un lieu pour le moins étonnant en raison de la présence des plaques tectoniques. Il faut savoir que l’Islande est situé à la jonction de la plaque américaine et la plaque eurasienne, et d’ailleurs, c’est ce qui est à l’origine des éruptions volcaniques de l’île. Dans la ville de Þingvellir, les visiteurs peuvent apercevoir sur le sol, à ce titre, la séparation de la croûte terrestre. Elle est accessible en plongée sous-marine dans la fente de Silfra. Le site est classé au patrimoine mondial de l’Unesco.

La zone géothermique de Geysir est une étape incontournable du Cercle d’or. Les geysers de Strokkur et Geysir sont les deux choses à voir dans le coin. En fait, l’appellation geyser provient d’un des deux geysers, en raison de son activité abondante. A contrario, le geyser de Strokkur expulse de l’eau jusqu’à 20 mètres de hauteur, toutes les 10 minutes à peu près. Et pour ceux qui ont le temps, la cascade de Gullfoss est un lieu à voir.

Entre les eaux et le feu

Nombreux sont les sites disséminés aux environs de la capitale et notamment accessible par l’intermédiaire d’une location de voiture en Islande, qui a justement cette capacité à offrir les meilleurs prix pour se déplacer. Et parmi ces sites à visiter dans cet espace de glace et de feu : le blue lagoon. Les touristes peuvent se fondre dans des eaux chaudes, venues tout droit de l’intérieur de la terre.

Les îles Vestmann, situées dans le sud du pays, font l’objet de plusieurs excursions. Ces îles regorgent de falaises, véritables lieux de villégiature pour certains oiseaux à l’image des macareux ou encore des guillemots. Sans compter que l’île Surtsey vaut le détour dans les côtes sud.

L’observation de baleines est véritablement le moment inoubliable d’un séjour en Islande avec les aurores boréales à la fin août.

Au plus près des grottes de glace

Le parc naturel de Skaftafell, installé au pied de la calotte glaciaire de Vatnajökull, est parsemé de quelques chemins menant au glacier, en faisant quelques haltes notamment près de la chute de Svartifoss. Le parc est l’endroit parfait pour y découvrir les grottes de glace de l’Islande. Pendant l’hiver, les grottes se modèlent sous l’impulsion du glacier Vatnajökull. Chaque hiver, ces grottes, d’un genre unique, sont formées par les effets naturels du glacier et disparaissent à l’orée du printemps. Ce phénomène naturel est un incontournable avant d’explorer Jökulsárlón, célèbre grâce aux films de James Bond (Dangereusement vôtre et Meurs un autre jour). Cette lagune loge en son sein des blocs de glace que les touristes ont la possibilité de regarder en bateau.

Un peu plus loin, sur la côte est, il est également possible de faire plusieurs activités sportives (vélo, kayak, etc.) aux abords du lac Myvatn. Gelé pendant 6 mois de l’année, le lac fut le lieu d’habitation des Vikings, entre le 9e et le 20e siècle.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *