La bourse Euris : L’Excellence promût par Jean Charles NAOURI

En France, il existe 500 lycéens qui, contrairement à leurs pairs, s’inquiétaient un peu plus concernant les résultats des examens du baccalauréat récemment terminés. Pourquoi ? Parce qu’il s’agit des étudiants qui ont postulé pour la bourse de la Fondation Euris. S’ils arrivent à obtenir une note de 16 ou plus sur 20 ils peuvent faire partie des 20 récipiendaires d’une bourse d’études supérieures de deux ans accordée par le Comité exécutif de la fondation, rapporte cet article de Thriveglobal à ses lecteurs anglophones.

Selon la même source, Jean-Charles Naouri, Président Directeur Général d’Euris et du Groupe Casino, a créé La Fondation Euris en 2000, une fondation éducative sous l’égide de la Fondation de France.  Euris vise à apporter un soutien financier aux jeunes chercheurs  issus de milieux défavorisés, et qui ont prouvé leur mérite. Si l’aide fournie par la Fondation est principalement financière, elle ne s’y arrête pas.  Un programme de support et de suivi des performances est mis en place pour tous les lauréats, avec un parrainage personnalisé selon chaque cas.

L’engagement de Jean-Charles Naouri est né de l’amère conviction de la détérioration des conditions sociales de certaines régions du pays de l’Hexagone. En termes de nombre, les enfants des cadres sont 40% moins nombreux que les enfants de la classe ouvrière, mais sont les plus nombreux sur les listes des cours universitaires. Cet écart est noté plus précisément dans les classes préparatoires aux grandes écoles de commerce et aux écoles d’ingénieurs, où les enfants des cadres sont huit fois plus présents  que ceux des classes populaires.

La situation à l’université n’est guère meilleure. Il est vrai que les portes des universités françaises sont moins sélectives et plus largement ouvertes à toutes les tranches sociales, mais la sélection est faite par la suite. La part des étudiants français issus de milieux modestes diminue au fur et à mesure qu’ils progressent dans leur cursus universitaire.

Le ministère de l’Education nationale n’a pas été en mesure de trouver une solution efficace à cette situation. C’est ainsi que Jean-Charles Naouri a décidé de former un parrainage éducatif, plaçant l’excellence au cœur de ses principes. La sélection s’est faite en août, à la suite des résultats des examens du baccalauréat, par un comité composé de dirigeants issus du monde entrepreneurial,  de la société civile et de l’éducation. Les critères de sélection sont l’excellence, l’ambition, la motivation et la pénurie des moyens financiers, a rapporté le même article.

En attribuant ces bourses, la Fondation Euris promeut les valeurs d’excellence, de mérite et de parité  des chances, à l’image de son président fondateur, Jean-Charles Naouri, dont la réussite académique exceptionnelle suivie d’une carrière éblouissante, demeure un exemple brillant.  Jean-Charles Naouri a commencé sa carrière au département des finances. En 1982, il est devenu secrétaire privé du ministre du gouvernement local, puis ministre des affaires économiques et des finances. À ce poste, il était notamment responsable des réformes visant à moderniser le système financier français.

Il prend ensuite le contrôle puis la gestion opérationnelle de Casino, un groupe de distribution historique en France, et devient ainsi le véritable capitaine de l’industrie. Il a développé le groupe par le biais de nombreuses acquisitions et a assuré son expansion internationale, notamment en Amérique latine. Après son succès académique et son parcours professionnel exceptionnel, Jean-Charles Naouri souhaite venir en aide à ceux qui veulent faire écho à son propre parcours.

«Je pense que l’esprit de la Fondation Euris et de cette bourse peut se résumer par la transmission du flambeau: le transmettre à ceux qui le méritent et en ont besoin pour les aider à atteindre leurs objectifs. Je tiens à remercier Jean Charles Naouri, avec qui je partage une foi inébranlable dans l’égalité méritocratique des chances.»- Yves, lauréat de la bourse Euris, promotion  2017-2018

« Après l’obtention de mon Baccalauréat,  j’ai commencé les redoutables classes préparatoires en essayant de démontrer que quel que soit le niveau social, il est possible de réussir tant qu’on en a  l’ambition. Et c’est à ce moment-là que le destin m’a souri. La Fondation Euris est intervenue dans ma carrière pour me dire que les seules limites étaient celle que je me suis fixée. »- Idris Sisaid, lauréat de la bourse Euris, 2009-2010.

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *