Accueil > Humour > Interviews > Noëlle Perna en interview
Publié le jeudi 13 décembre 2012 à 12:02

Noëlle Perna en interview

Alors que nous rencontrions Noëlle Perna en juillet 2008 pour son spectacle "Mado fait son show", nous la retrouvons avec plaisir cette année avant sa grande tournée nationale avec un troisième spectacle encore plus osé intitulé "Mado prend Racine". Dans ce nouveau volet, Mado n'a plus de limites et se lâche ! Elle ose aller là où on ne l'attend pas et le fou rire n'est jamais très loin. Interview d'une artiste aussi simple que décomplexée !

Suite au succès de tes deux précédents spectacles est-ce que tu ressens une pression particulière pour ce 3ème volet ?

Toujours, parce qu’un nouveau spectacle c’est forcément un nouveau défi qu’on se lance et puis c’est une nouvelle manière de rencontrer le public avec une autre énergie, d’autres propos, on ne sait jamais comment l’échange va pouvoir se faire. Aujourd’hui on a déjà fait de nombreuses représentations et on a l’assurance que la relation s’est établie dans ce nouveau spectacle. Certains disent qu’il est encore plus surprenant que les autres !

T'attendais-tu à un succès pareil avec ce personnage de Mado que tu ne quitte plus ?

C’est à Mado qu’il faut demander, ce n’est pas moi qui ai décidé d’être avec elle, c’est elle qui a décidé d’être avec moi ! Il n’y a pas de plan, c’est des choses qu’on ne peut pas savoir, c’est l’instinct. Je suis une comédienne instinctive donc je fais les choses par instinct. Aujourd’hui, c’est comme ça, dans ce nouveau spectacle il y a Mado et encore d’autres personnages. C’est un besoin qui était là, qui a jailli !

Dans le premier spectacle « Mado la niçoise », tu étais uniquement Mado, dans le second tu as introduit de nouveaux personnages et dans celui-ci encore plus, est-ce que tu penses que c’est la transition logique vers peut-être une Noëlle Perna seule en scène plutôt que Mado ?

Non, ce n’est pas ça qui est dans ma tête. Mado et Noëlle ont envie d’élargir les registres, on le fait, après on sait jamais où ça nous mène. C’est comme une histoire d’amour, on fonce puis on ne sait jamais comment ça va se dérouler, ni quand ça va se finir, on y va !

Cette fois « Mado prend Racine », qu'avait-elle encore à dire suite à «Mado fait son show» ?

Entre temps il s’est quand même passé 4 ans et demi après le spectacle précédent. Forcément en 4 ans et demi il s’est passé beaucoup de choses sur le plan social, sur les manières d’investir son quotidien, de vivre son quotidien. C’est tout ça qu’on a de nouveau, c’est la notion du tri sélectif, la conscience d’une bonne alimentation, toutes ces choses là sont nouvelles. Et puis Mado elle n’a pas de limites c’est ça qui est intéressant, elle va partout, elle va même faire un spectacle de "chauve binz" culturel, ça c’est une notion qu’elle invente bien sûr et qui n’existe pas !

Justement dans ce spectacle, on retrouve des personnages qui te sont chers, qui ont fait ton succès comme Jean-Pierre dans le premier spectacle, Marlène qui se triche dans le deuxième, est-ce que pour toi, c’était une sorte de best-of, une façon de te faire plaisir ou de faire plaisir au public en incluant de nouveau ces personnages qui ont fait ton succès ?

Ce n’est pas un best-of, parce que dans un best-of on retrouve des anciens sketchs là ce n’est pas le cas. C’est retrouver des personnages qui ont une belle relation avec le public. C’est bien de les retrouver avec d’autres propos.

Le spectacle vient tout juste de partir sur les routes, es-tu satisfaite de l'accueil des premiers publics ?

Très, car on a que des super retours et surtout le sentiment d’avoir encore surpris avec ce qu’on montre aujourd’hui dans ce nouveau spectacle. C’est important de surprendre le spectateur et de se surprendre soi-même, c’est ce qui créér l’intérêt et qui développe la surprise. On retrouve Mado comme on l’a aimée mais elle nous emmène aussi encore plus loin !

Que nous réserve Mado pour les mois à venir ?

Je ne peux pas vous dire, comme Mado est instinctive, ca va jaillir donc je ne sais pas du tout !

On voit Mado sur un char, on voit Mado très souple, est-ce que Mado a des limites, des barrières ou au contraire elle est "no limit" ?

Non, justement je pense qu’elle est no limit parce qu’elle est très ouverte malgré son allure passéiste, elle est beaucoup plus ouverte qu’on ne le pense, elle peut aller partout, même là où on ne l’attend pas. Même quand elle ne sait pas, elle y va, elle ose !

Pour terminer l'interview un dernier mot pour nos lecteurs ?

Oui avec une très jolie phrase que je voulais placer dans ce spectacle et que je vais arriver à placer là, c’est : « Celui qui veut faire trouve des moyens, celui qui ne veut rien faire trouve des excuses ».

Merci beaucoup Noëlle Perna d'avoir pris le temps de répondre à nos questions, on rappelle tu es actuellement en tournée dans toute la France avec ton nouveau spectacle "Mado prend Racine" et notamment au Casino de Paris du 12 au 17 février 2013. Bonne continuation à Mado par la même occasion !

Références :

Page Facebook officielle de Noëlle Perna !
MySpace officiel de Noëlle Perna !

Julien PIRAUD
Cette interview a été lue à 1015 reprises.

0 commentaire